Les travaux sur les critères futurs applicables aux pompes à chaleur ont été lancés par Bruxelles.

La Commission européenne a récemment ouvert un appel à contribution jusqu’au 19 juillet concernant la co-conception des appareils de chauffage et de refroidissement d’air, des refroidisseurs industriels haute température et des ventilo-convecteurs. Cette initiative vise à élargir la réglementation actuelle, renforcer les critères et ajouter un volet sur l’économie circulaire. Les nouvelles règles devraient être adoptées au quatrième trimestre 2025.

Selon la Commission, les exigences actuelles sont obsolètes et certains équipements, comme les dispositifs de refroidissement informatique, ne sont pas inclus dans la réglementation actuelle. Pourtant, ces équipements ont consommé environ 600 térawattheures (TWh) d’énergie primaire en 2020, représentant 5,6% de la consommation d’énergie primaire de l’Union européenne, dont 400 TWh rien que pour les équipements de refroidissement.

La Commission propose d’agir sur quatre domaines principaux :

1. Les paramètres d’efficacité énergétique, en incluant notamment le refroidissement naturel et la récupération de chaleur.
2. Les exigences applicables, qui seront renforcées sur la base des meilleures pratiques et de la réglementation européenne.
3. L’extension du champ d’application aux refroidisseurs industriels dont la température de l’eau refroidie à la sortie est supérieure à 12°C et aux équipements de refroidissement informatique.
4. Les aspects liés à l’utilisation efficace des matériaux et à l’économie circulaire.

Cette initiative vise donc à moderniser et à améliorer les normes en matière d’appareils de chauffage et de refroidissement pour les rendre plus efficaces sur le plan énergétique et plus respectueux de l’environnement. Il s’agit d’une étape importante dans la transition vers une économie plus verte et plus durable.

En conclusion, la Commission européenne cherche à réformer les règles régissant les appareils de chauffage et de refroidissement pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux actuels. Ces mesures devraient permettre de réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre, tout en favorisant une économie plus circulaire et durable. L’adoption de ces nouvelles règles au quatrième trimestre 2025 marquera une étape significative dans la transition vers une Europe plus verte et plus éco-responsable.

pour en savoir plus : Bruxelles lance les travaux sur les futurs critres applicables aux pompes chaleur