La conférence d’intersession précédant la COP 29 a été qualifiée de décevante.

Lors du dernier sommet technique de Bonn, qui avait pour objectif de préparer le terrain pour la prochaine COP à Bakou, les négociateurs ont mis en lumière des divergences profondes entre pays riches et pays vulnérables, en particulier autour de questions financières cruciales.

L’un des sujets clés abordés lors de cette conférence d’intersession était l’augmentation du niveau d’ambition des plans climatiques des pays, les Contributions Déterminées au niveau National (NDC), basées sur les conclusions du premier Bilan mondial discuté lors de la COP 28. Un autre enjeu de taille était la définition d’un nouvel objectif mondial en termes de financement climatique, également appelé le New Collective Quantified Goal (NCQG).

Malgré une atmosphère tendue et des discussions houleuses, la conférence s’est conclue avec un bilan décevant. Les négociations ont souligné l’importance d’une compréhension commune des objectifs, notamment en ce qui concerne l’alignement des NDC avec l’objectif de limiter le réchauffement à 1,5°C.

Les discussions ont également mis en lumière les difficultés rencontrées en ce qui concerne le financement climatique. Les pays en développement ont estimé leurs besoins à 2400 milliards de dollars par an d’ici 2030, dépassant largement les 100 milliards promis en 2009. Les discussions sur la répartition de ces fonds entre les pays ont mis en lumière des divergences d’approche, notamment entre pays développés et en développement.

Une prochaine réunion en octobre est prévue pour tenter de résoudre ces questions en suspens avant la COP 29. Malgré quelques progrès sur d’autres dossiers, les négociateurs ont admis qu’il restait encore beaucoup de travail à fournir pour atteindre des résultats ambitieux à Bakou.

En conclusion, les défis restent importants et les parties doivent rapidement passer des grandes lignes aux détails pour avancer dans les négociations climatiques. La collaboration entre pays riches et en développement, notamment en ce qui concerne le financement, sera cruciale pour progresser vers la transition écologique.

pour en savoir plus : Avant la COP 29, une confrence d’intersession trs dcevante